Spéculation et prix des matières premières agricoles

Les idées reçues

Selon cet article de mediapart, la spéculation financière est responsable de la montée des prix des matières premières, au moins dans une certaine mesure.

L’article se fonde sur un certain nombre d’idées reçues sans jamais apporter d’argument tangible et se contente de stigmatiser les “spéculateurs”. Et pourtant l’argument clé dans cette discussion est là, écrit noir sur blanc: “seuls 2% des acheteurs de contrats à terme se font effectivment livrer de la marchandise”.

Un peu de recul

Autrement dit, toute cette spéculation est essentiellement un jeu à somme nulle puisque la plupart des positions prises par les spéculateurs sont debouclées avant l’expiration des contrats. Certains auront gagné de l’argent, d’autres en auront perdu. Mais in fine, ce qui détermine le prix, c’est le fait qu’un vrai acheteur de la matière première va se faire livrer son camion de blé ou son cargo de pétrole, et qu’il va payer un certain prix de marché. Et inversement le producteur va se faire payer un prix de marché pour livrer sa production.

A partir de ce constat, on comprend que le prix final de transaction est essentiellement determiné par l’offre et la demande de cette matière première (meme si les spéculateurs peuvent avoir un effet à court terme). Et si le prix de marché était vraiment déconnecté de la réelle valeur marchande de ces produits (trop élevé), les vendeurs (les producteurs) se mettraient à produire plus de cette matière première du fait des marges plus importantes, ce qui ferait naturellement baisser les prix.

Par aileurs, de nombreux rapports de recherches montrent que la dérégulation des marchés de matières premières n’a pas eu d’effet notable sur la volatilité des prix, ce qui contrecarre la thèse proposée par l’article. Par exemple, deux chercheurs de l’université de Munster [1] expliquent:

We thus conclude that the increasing financialization of raw material markets has not made them more volatile.

Finalement, il ne faut pas oublier qu’une part non négligeable des intervenants sur les marchés de matières premières fournissent un service d’intermédiaire essentiel, à la fois aux producteurs et aux acheteurs finaux de ces matières premières, qui peuvent protéger leurs prix d’achat et de vente grâce aux marchés à terme.

Les solutions

Il n’y a pas des milliers de facons d’éviter la montée des prix des matières premières agricoles:

  • Réguler les prix – le prix n’est plus determiné par l’offre et la demande mais par un texte de loi. Par définition, les fluctuations sont controlées. Mais cela coûte en général très cher – cf. les politiques de regulation des prix du pètrole au Vénézuela ou en Iran par exemple (coût de 84 milliards de dollars en 2008 selon l’Iran Daily Mail).
  • Favoriser artificiellement l’augmentation de l’offre, via des subventions ou une régulation de la production. C’est ce qui a été fait pour l’éthanol et le principal impact a été de deséquilibrer globalement les prix des autres matières premières agricoles et de contribuer à la diminution de l’offre sur d’autres grains destinés à l’alimentation.
  • laisser le marché et la loi de l’offre et de la demande jouer leurs rôles: lorsqu’un produit devient cher parce que la demande augmente, les producteurs (l’offre) vont naturellement augmenter la quantité de culture de ce produit. C’est un chemin malheureusement rarement choisi par les politiques.

Reférences:
[1]: Bohl, Martin T. and Stephan, Patrick M., Does Futures Speculation Destabilize Spot Prices? New Evidence for Commodity Markets (January 4, 2012). Available at SSRN: http://ssrn.com/abstract=1979602

Advertisements
Tagged

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: